Dessine moi un avion...

Publié le par Booly

Ca faisait longtemps que je n'avais plus posté d'illustration d'avions, et je n'ai probablement jamais fait de "how to" avant, donc, je me suis dit que j'allais combiner les deux sur un projet de dessin possiblement publié, en l'occurence un British Aerospace Harrier GR.Mk7 de la Royal Air Force.

Cet avion a une particularité qui l'a rendu célèbre de par le monde, c'est sa capacité à décoller et à se poser verticalement. C'est aussi l'avion de la guerre des Iles Malouines en 1982, un avion, qui, 25 ans plus tard, est toujours le cheval de bataille Britannique (même s'il a été largement modernisé et qu'il n'a plus grand chose en commun avec ce qu'il était à l'époque).

Après cette brève introduction sur l'avion, entrons donc dans le vif du sujet

Je suis donc parti d'une photo trouvée dans un magazine ( un Air Forces Monthly de juillet 2003), photo qui mesurait à tout casser 7cm sur 5, donc, pour les détails, ce fut relativement compliqué, néanmoins, les lignes générales de la machine ressortaient bien, et l'angle m'intéressait, même s'il était posé au sol, et que je le voulais en l'air, dans son attitude la plus typique, à savoir, le vol stationnaire.

J'ai donc pris mes crayons, et j'ai entamé un croquis plus ou moins propre de la machine au crayon 4H (très léger), histoire de bien saisir les lignes de force de la machine, d'accentuer quelque peu ses travers les plus évidents (un cockpit bulle, des entrées d'air démesurées et des ailes qui penchent vers le bas, pour ne citer que les plus évidentes).

Une fois le croquis au 4H terminé, je suis passé à un crayon un peu plus costaud (ça varie entre du 2H, du H, du F ou du HB selon ce qui me tombe sous la main... oui, je sais, ça fait pas franchement pro de dire un truc pareil), et j'ai repris le croquis pour en faire quelque chose de plus net, sans pour autant être super-propre.  Je n'ai effectivement rien d'un Joey Madureira sur le coup du crayonné, la preuve en image:

 

J'avoue avoir délibérément forcé sur les emports, juste pour lui donner un look agressif, et la gueule de requin n'arrange rien à l'affaire! Vous ne verrez probablement jamais un Harrier avec autant de quincaillerie sous les ailes en vrai, mais je visais un look très cartoonesque, donc, je n'ai pas pu faire autrement. De même, les roues ont été un poil grossies (ce n'est pas du Tigrou qui sévit sur Aviation Illustrée, et qui est un spécialiste du pneu démesuré ), histoire d'équilibrer un peu le mélange.

Après avoir scanné et imprimé un crayonné, je me suis armé de mon arsenal usuel d'encrage:

*3 "Pigment Liner" de chez Staedtler, respectivement en 0.1, 0.5 et 0.8 mm, pour les encrages de précision

*1 "Pitt Artist pen" taille S (environ 1mm) pour le traçage de lignes droite et épaisses

* 1 Copic Multiliner SP, avec une pointe souple (c'est comme un feutre, mais avec une pointe qui fonctionne comme un pinceau), pour le remplissage de grosses surfaces noires

Et enfin, une pièce rare (on n'en fabrique apparemment plus, ou alors on ne les fournit plus en Belgique), une plume Rotring ArtPen en taille F, qui me sert occasionnellement pour le traçage de lignes droites et pour les courbes comme celle de la verrière-bulle, parce que sa prise en main permet de travailler de loin (et comme j'ai la sale habitude de poser ma main sur la feuille quand je travaille, je vous raconte même pas les calamités que ça peut donner pour les encrages).

Outre ça, je me munis de 2 feuilles de papier buvard, et d'une équerre Aristo un peu bricolée, puisque j'y ai collé 3 pièces de monnaie pour la surélever et éviter que l'encre bave quand on tire une ligne (elle vaut 6 cents de plus)

Après deux bonnes heures de travail, je suis arrivé à ceci:

J'avoue avoir été surpris moi-même du résultat, j'ai commis des encrages bien plus crapuleux, même s'il n'est pas parfait. Heureusement pour les gens comme moi, il existe des programmes pour corriger les catastrophes les plus désastreuses... Gare à ne pas tout corriger et à viser une espèce de "perfection lisse", sous peine de perdre complètement son style  et d'avoir un machin tout à fait asseptisé.

Après les corrections, j'ai donc imprimé mon encrage pour avoir une base de travail idéale pour la suite (et accessoirement, si je merdoyais sur un truc, j'avais la possibilité de reprendre un encrage sans devoir le refaire complètement, ce qui m'économisais une dépression nerveuse, une crise d'hystérie et probablement un infarctus à un age prématuré pour mon futur... Soyez prévoyants, ça vous évitera de finir aux urgences à 40 ans pour une connerie d'encrage ou un loupé de colo).

À partir d'ici, je ne vous cacherai pas que c'était de l'expérimental total, je n'avais jamais tenté de travailler avec ces outils, néanmoins, j'avais craqué il y a peu pour des marqueurs aquarellables à pointe souple et pointe feutre (une de chaque côté) de la marque "Tombo". Il semblerait que ce soit une arme absolue pour beaucoup de monde, d'après mon vendeur préféré chez Lefevbre (si si, la boutique de la rue du Midi), parce que c'est utilisé en urbanisme, en archi d'intérieur, en pub, en BD, et en beaucoup d'autres choses. Le seul hic de ces petites merveilles, c'est le prix, à 5 euros la pièce, on est vite calmé, et ça chiffre vite, raison pour laquelle je n'ai opté que pour un achat de 5 pièces pour commencer (bleu, rouge, jaune, cyan, et une nuance de gris). Il existe une quantité impressionnante de couleurs dans cette gamme, et celui qui veut s'armer d'une bonne quantité de ces petits monstres risque de débourser une véritable fortune. Ceci dit, l'investissement vaut largement son prix...

J'ai donc travaillé assez vite et assez efficacement (une grosse heure pour finir complètement la mise en couleurs), et j'ai vite découvert d'autres avantages que leur aquarellabilité!

En effet, on peut obtenir des effets de dégradé assez impressionnants en se servant d'un pinceau mouillé (sauf quand, comme moi, on bosse sur du papier de photocopieuse standard, le résultat est rapidement assez douteux, surtout que l'encre d'imprimante encaisse modérément l'eau sur ce genre de papier! J'ai l'impression d'être un gros radin cheap en écrivant ces lignes... ça compensera sans doute pour le paragraphe sur les Tombo où je passais pour un taré dépensier). On peut carrément utiliser son doigt pour certains cas, ça marche aussi (n'y voyez aucun double-sens un peu graveleux, merci!)

Lié d'une certaine façon à cette faculté d'être aquarellable, il y a le fait qu'on peut, en fonction du nombre de passages que l'on fait sur une certaine surface, foncer la couleur, ce qui peut être un gros plus pour les ombrages... Et on peut même pousser le vice jusqu'à mélanger les couleurs, mais vaut mieux tenter sur du bon papier assez épais, parce que sur du papier de photocopie, vous risquez de passer carrément au travers! (ce qui, reconnaissons-le, ferait assez nul ^^ )

Le résultat final, le voici:

Ce n'est certes pas aussi idyllique que ça (à vrai dire, le scan dénature même un peu le travail), mais le rendu est loin d'être aussi lamentable que ce à quoi je m'attendais!

Une version infographiée est en cours de fabrication, elle aussi, sur base de cette mise en couleurs (en d'autres termes, la colo infographique ressemblera à cette version-ci, mais en tirant parti des avantages qu'ont les programmes de colorisation).

Enfin, je signale aux éventuels petits malins qui voudraient me piquer mon travail sans mon autorisation et se l'attribuer, que je dispose des originaux, et que des épreuves Hi-rez' ont été envoyées à des fins de publication aux auteurs de livres qui sont intéressés... On n'est jamais trop prudent, et comme on dit, un clavier azerty en vaut deux...

Maintenant comme c'est la coutume, à vous de jouer, chers lecteurs, si vous avez des remarques, des questions, des demandes en mariage ou autres menaces diverses à formuler, vous n'avez qu'à cliquer sur "commentaires"  et vous faire plaisir!

Publié dans Aviation art

Commenter cet article

Stefy 08/10/2007 19:29

Je n'ai pas de demande en mariage a te faire, ni de menaces non plus, juste un petit coucou en passant sur ton blog! j'aime bien le dessin (j'avoue j'ai pas lu tout le texte, trop long pour moi lol) mais c'est sympa de voir l'évolution du dessin! il te ressemble bien ...a bientotbisouuuuuuuuuuuuuuus